Accueil > INFOS POLLUANTS > Polluants physiques > Champs électromagnétiques > Champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence et santé

Champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence et santé



On mentionne souvent la question du risque pour la santé de l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM) haute fréquence mais on parle moins de la question du risque pour la santé suite à une exposition aux CEM d’extrêmement basse fréquence (CEM BF).

CEM basse fréquence, qu’est-ce que c’est ?

En gros, à partir du moment où un système est mis sous tension électrique et/ou qu’un courant le parcourt, il y a présence d’un champ électrique et/ou magnétique. Le courant électrique utilisé dans la maison et les infrastructures pour l’y amener travaille à des fréquences très basses : 50 Hertz. On parle alors de CEM à basse ou très basse fréquence (CEM BF).

Pourquoi est-ce un problème de santé ?

Simplement parce que des études ont montré une corrélation statistique entre la présence de lignes à haute tension et des cas de leucémie [1] infantile (0 à 15 ans). Pour une exposition moyenne à un champ magnétique supérieure à 0.4 µTesla, on estime que cela peut entraîner un doublement de l’occurrence de cas de leucémie infantile. Concrètement, cela signifie que l’on aurait 2 ou 3 cas de leucémie au lieu de 1 sur un total de 100.000 enfants.

D’autres interactions sont aussi à l’étude par les chercheurs, comme le lien entre CEM, en général, et l’hypersensibilité électromagnétique ou électrosensibilité ou encore la maladie d’Alzheimer.

Pourquoi ne prend-on pas des mesures plus contraignantes ?

Le problème réside devant l’absence de mise en évidence de mécanismes d’action physiologiques dans l’organisme. Si lien de causalité il y a, les scientifiques ne comprennent pas comment cela pourrait s’expliquer. D’autre part, la leucémie est qualifiée de maladie multifactorielle, ce qui veut dire que son apparition est le fruit de la convergence de plusieurs paramètres dont les CEM BF pourraient faire partie.

Devant cette complexité, l’OMS a proposé une recommandation non contraignante limitant l’exposition moyenne sur une journée à 0,4 µTesla pour les CEM BF.

Les études se poursuivent pour comprendre le phénomène.

Comment réduire son exposition ?

Cependant, en vertu du principe de précaution et étant donné de l’incertitude des modèles et des études scientifiques, certains organismes recommandent de diminuer au maximum l’exposition aux CEM BF dans les espaces intérieurs et principalement les places de repos.

Quelques gestes simples peuvent y contribuer :

  • Maintenir une distance de 30 cm par rapport à l’alimentation des appareils électriques.
  • Placer des biorupteurs dont la caractéristique est de réduire la tension à 12 Volts lorsqu’il n’y a plus de consommation électrique dans le système qu’il protège.
  • Maintenir une distance de 40 cm entre la tête et le soquet des lampes économiques.
  • Eviter les spires de câbles et des transformateurs à proximité des places de repos



[1]"La leucémie est une maladie qui se caractérise par la production d’un grand nombre de globules blancs immatures qui, s’ils quittent la moelle osseuse et circulent dans le sang, peuvent envahir tous les organes. On parle parfois de cancer du sang. (Institut national du cancer)."

rue de Montigny 29 - B 6000 CHARLEROI (Belgium) - + 32 (0)71 300 300 - sante@espace-environnement.be

logo Espace Environnement et Wallonie