Accueil > INFOS POLLUANTS > Polluants chimiques > Hydrocarbures > Benzène, échappements et santé !

Benzène, échappements et santé !



Les gaz d’échappements de voiture paraissent généralement visibles et/ou odorants. Or certains de ses composés sont indétectables et peuvent par là même s’introduire dans votre domicile sans que vous n’y prêtiez attention…
En réalité, les gaz d’échappements sont composés à 80 % de produits non toxiques (azote et eau), de 10 à 15% de gaz carbonique (CO2), et de 0,5 à 10% de composants toxiques pour la santé et l’environnement.Ce pourcentage peut paraître faible, mais une voiture moyenne produit entre 100 et 300 m3 de gaz d’échappements par heure…
Démarrer une voiture dans un garage intégré à la maison peut alors se révéler particulièrement dangereux à long terme. Les composants toxiques s’insinuent petit à petit et concentrent l’air intérieur des pièces vivables en monoxyde de carbone(CO), en oxyde d’azote (NO x), en dioxydes de souffre(SO 2), en fines particules et en hydrocarbures divers qui ont définitivement remplacé le plomb depuis 2000 mais qui sont tout autant dangereux pour la santé.

Le benzène est un des hydrocarbures présent dans les émissions produites par les voitures le plus toxique. Il présente, d’abord, certaines des propriétés communes aux Composés Organiques Volatiles (COV), c’est à dire qu’il peut être très dangereux lors d’intoxications aiguës mais aussi lors d’une exposition chronique, comme c’est le cas lorsque nous sommes dans une maison trop peu aérée et dont le garage est attenant.

Il est prouvé que l’exposition au benzène est cancérigène et 80% du benzène contenu dans l’air ambiant provient des véhicules automobiles…

Les endroits où les taux de benzène sont les plus élevés sont les tunnels, les stations services, l’intérieur des voitures et… l’air intérieur.
Le Projet PEOPLE (Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe) mené par la commission européenne a révélé que la concentration trouvées dans les maisons (6,4 µg/m³) était le double de celle de l’air ambiant urbain et était aussi supérieure au niveau limite fixé par la Commission européenne pour l’air ambiant (5µg/m³). Résultats Projet People.

Voir aussi : Benzène : limiter son exposition !




rue de Montigny 29 - B 6000 CHARLEROI (Belgium) - + 32 (0)71 300 300 - sante@espace-environnement.be

logo Espace Environnement et Wallonie