Accueil > INFOS POLLUANTS > Polluants chimiques > Biocides > Exposition aux pesticides en bordure de zones agricoles : retour (...)

Exposition aux pesticides en bordure de zones agricoles : retour d’enquête

ENQUETE EXPPERT 6 (analyses de poussière) : des riverains de zones cultivées exposés aux pesticides chez eux tout au long de l’année !



Générations futures a publié, début mars, les résultats de leur étude sur l’exposition aux pesticides pour les riverains de zones agricoles.

Les résultats parlent d’eux-mêmes :

  • "Entre 8 et 30 pesticides par habitation ont été détectés dans la poussière des habitations testées, sur les 61 pesticides recherchés ;
  • On retrouve en moyenne près de 20 pesticides par habitation testée dont près de 12 sont des Perturbateurs Endocriniens potentiels soit 60,18%.
  • 98,16% de la concentration totale en pesticides concerne les PE ! Ainsi, on retrouve en moyenne 17,6 mg de pesticides quantifiés par kg de poussières, dont 17,3 mg sont des PE potentiels. L’exposition aux pesticides dans ces maisons induit donc une exposition également très importante à des PE.
  • 3 produits sont aussi retrouvés dans 100% des échantillons (perméthrine, tebuconazole et dimethomorph).
  • Parmi les pesticides retrouvés certains sont interdits en agriculture en France depuis plusieurs années ! C’est le cas du diuron, retrouvé dans plus de 90% des habitations … pourtant interdit en France depuis décembre 2008.

De l’été à l’hiver. La concentration totale de tous les pesticides quantifiés a diminué entre l’été et l’hiver d’une valeur comprise entre -30% et -95% ce qui est à la fois rassurant – la concentration diminue réellement – mais reste inquiétant car la présence de ces résidus semblent demeurer toute l’année."

Et de conclure :

« Ces résultats montrent clairement que les personnes vivant prêts des zones cultivées sont exposées chez elles toute l’année à un cocktail important de pesticides, dont de nombreux sont des perturbateurs endocriniens potentiels. Ce fait illustre l’urgence qu’il y a à modifier les pratiques agricoles et à faire en sorte qu’on interdise les pulvérisations des pesticides de synthèse à proximité de zones habitées. » Déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « De plus, notre travail montre l’urgence de la publication d’une définition des perturbateurs endocriniens réellement protectrice au niveau européen. Nous interpelons le Gouvernement afin qu’il intervienne fermement auprès de la Commission européenne pour que demain cesse cette exposition généralisée aux pesticides PE dans nos campagnes. »

Invitation à lire l’article en entier et à écouter les retours d’interviews de François Veillerette sur le site de Générations futures.

Evitons dès lors d’aérer le logement en permanence en bordure de zones agricoles.
Veillons à aérer lorsque l’agriculteur n’est pas en train de pulvériser, ni mettre sécher son linge dehors à ce moment.
Assurons aussi un nettoyage régulier pour exporter les poussières, conglomérats de différents polluants des espaces intérieurs.

N’hésitez pas à relire notre fiche de sensibilisation santé-habitat sur le nettoyage à la maison.




rue de Montigny 29 - B 6000 CHARLEROI (Belgium) - + 32 (0)71 300 300 - sante@espace-environnement.be

logo Espace Environnement et Wallonie