Accueil > INFOS POLLUANTS > Polluants biologiques > Acariens > Acariens :les méthodes de détection

Acariens :les méthodes de détection



1) Guanine (Acarex-test) : Basé sur une réaction colorimétrique (parfois difficile à interpréter) de la guanine. Le Test manque de sensibilité (faux négatifs et faux positifs) et il ne permet pas de situer les foyers. Il est pertinent dans les cas extrêmes (absence d’acariens ou présence massive) et donc insuffisant dans les cas intermédiaires (les plus fréquents).

2) Analyse des allergènes d’acarien Der p1 : il s’agit de rechercher la concentration d’allergènes spécifiques aux Dermatophagoides pteronyssinus. Cette méthode - très coûteuse - est très spécifique. Cette spécificité devient un désavantage lorsque l’habitation est contaminée par d’autres espèces d’acariens. Dans un tel cas, on ne peut mettre en évidence l’existence d’un problème acariens. Cette technique ne permet pas de situer les foyers de contamination et doit être considérée comme un outil à usage de recherche scientifique.

3) Recherche des acariens dans les poussières : cette méthode permet une perception correcte de la situation et donc une remédiation optimale. Le principal problème de cette technique est qu’il existe peu d’acarologues sur le « marché ». Cependant si vous êtes sujets à des problèmes de santé dont vous et votre médecin suspectez une allergie aux acariens, vous pouvez faire appel aux SAMI (Services d’Analyse des Milieux Intérieurs)

4) Eviction des acariens et de leurs allergènes. Il est essentiel de localiser les foyers d’acariens afin d’éviter des dépenses inutiles et de remédier efficacement au problème (exemple : il est inutile de changer de matelas lorsqu’en fait, seul le fauteuil est contaminé).




rue de Montigny 29 - B 6000 CHARLEROI (Belgium) - + 32 (0)71 300 300 - sante@espace-environnement.be

logo Espace Environnement et Wallonie