Accueil > INFOS BATIMENTS > L’isolation : Performance énergétique et renouvellement de l’air

L’isolation : Performance énergétique et renouvellement de l’air



En juin 2011, l’équipe Santé-Habitat a organisé une table ronde sur la question de l’isolation et la santé. En attendant la fiche de sensibilisation Santé-Habitat n°11, voici une petite synthèse des échanges.

Performance énergétique, isolation et renouvellement de l’air !
L’isolation est devenue une question capitale en raison de l’augmentation de la pollution atmosphérique et son impact sur le climat et la préservation des sources de combustibles non renouvelables.
La performance énergétique d’un bâtiment dépend d’une part de l’étanchéité à l’air (enveloppe), de la couche d’isolant et de la ventilation. L’isolant gagne ses propriétés en préservant une couche d’air dans un espace clos. D’où la nécessité d’une étanchéité aux mouvements d’air très performante.
Par analogie, on pourrait considérer le pull en laine (isolant) et le survêtement coupe-vent (étanchéité à l’air). Les deux participent indissociablement à notre équilibre thermique.

Attention à l’humidité intérieure. Pour garder cette analogie, on a tendance à transpirer sous un coupe-vent car l’humidité produite par le corps ne parvient pas à s’échapper. Dans le logement, c’est la même chose. Si on renforce l’étanchéité à l’air, on transforme les locaux en bocal hermétique. La troisième composante d’une bonne performance énergétique est donc le renouvellement de l’air. Oublier ce dernier et c’est la porte ouverte aux problèmes.

L’isolant doit être protégé de l’humidité produite dans la maison par un pare-vapeur imperméable. Ce dernier n’étant jamais complètement étanche, on complète l’installation par un pare-pluie extérieur semi-perméable qui permet à l’humidité qui entrerait dans l’isolant de s’évacuer facilement vers l’extérieur. C’est une des raisons pour laquelle l’isolation extérieure est à privilégier dans la mesure du possible.

Cependant, l’étanchéité à l’air entraîne une obligation de renouveler l’air en permanence. Nos maisons étaient historiquement peu ventilées car non étanches. Les logements modernes ou rénovés doivent être ventilés car ils sont étanches. La ventilation renouvelle l’air intérieur à toutes les saisons et réduit le risque de surchauffe en été.

Dans une maison isolée, le renouvellement de l’air doit être assuré par un système mécanique. Le débit hygiénique de base suffit normalement à assurer un renouvellement correct de l’air pour une occupation normale de la maison. Il est néanmoins indispensable de prévoir des systèmes de ventilation intensive (ouvrir les fenêtres les jours de travaux de peinture ou lorsque l’on a toute la famille à souper pour la traditionnelle fondue).

Il ne faut pas confondre ventilation et climatisation. La ventilation assure un renouvellement de l’air ambiant, la climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.) d’un local pour des raisons de confort ou de nécessité professionnelle.

L’air extérieur plus froid est généralement moins humide car il ne peut retenir plus froid. Ce dernier peut contenir moins d’humidité que l’air chaud que l’air intérieur, surtout en hiver. Ce qui fait craqué les boiseries. Ce phénomène est particulièrement marqué en hiver car l’air froid contient moins humidité que l’air chaud.
Deux systèmes sont à privilégier : soit un apport d’air frais dans les pièces sèches par des ouvertures et extraction mécanique dans les pièces humides par une hotte ou un extracteur (système dit « C »), soit une alimentation mécanique dans toutes les pièces de vie et une extraction dans toutes les pièces humides (système dit « D »).

Vous trouverez l’illustration de ces systèmes de ventilation à la page 13 de la brochure : "La ventilation mécanique des habitations".

Voir aussi :
L’isolation de mon logement et la santé
L’isolation : N’importe quoi ? N’importe comment ?




rue de Montigny 29 - B 6000 CHARLEROI (Belgium) - + 32 (0)71 300 300 - sante@espace-environnement.be

logo Espace Environnement et Wallonie